G.P.I.O. G.L.L.R.

Grand Prieuré Indépendant d'Occitanie
Grande Loge des Loges Réunies

La bibliothèque du Grand Prieuré Indépendant d'Occitanie

...est en cours d'actualisation...

➩ Bibliothèque ➩ Ouvrages ➩ Lectures ➩ Archives

Nous vous proposons dans cette bibliothèque quelques ouvrages qui, ayant retenu notre attention, intéressent l’histoire des rites Ecossais Rectifié et de Stricte Observance, mais aussi la Franc-Maçonnerie et la Tradition. Nous vous donnons leurs références et leur quatrième de couverture.

Mais encore d'autres ouvrages anciens et historiques accessibles dans leur integralité sur Internet et qui bien-sûr intéressent l’histoire de la Maçonnerie et des Rites Ecossais Rectifié et de Stricte Observance.

Et aussi des documents et des reférences d'Archives pour ceux qui, familiers du silence des salles de lecture, souhaitent aller plus loin.

Salle des ouvrages

Vous trouverez dans cette première section de notre bibliothèque quelques ouvrages encore accessibles à la vente en librairie et sur commande parfois d’occasion sur Internet qui ayant retenu notre attention, intéressent l’histoire du Rite Ecossais Rectifié et du Rite de Stricte Observance. Aussi, nous vous donnons d’autres ouvrages sur la chevalerie et son histoire ainsi que des ouvrages sur la spiritualité d’une manière générale et selon l’esprit cultivé par les Sœurs et les Frères du Grand Prieuré Indépendant d’Occitanie et aussi selon les affinités de nos bibliothécaires.

Rayonnage des nouveauts livres intégrants la bibliothèque

  • De Pierre Lumens : Devenir Franc-Maçon au régime écossais rectifié : Le rite écossais rectifié présenté pour ceux qui cherchent
    ➩ Lire la quatrième de couverture
    Cet ouvrage est destiné à ceux qui désirent entrer en Franc-Maçonnerie dans le régime écossais rectifié (rite écossais rectifié). Il présente les points clés, donne des conseils utiles et ne fait pas l'impasse sur des sujets épineux comme le caractère chrétien, la mixité ou la reconnaissance. Il est aussi destiné au Frères d'autres rites qui désirent mieux connaître ce rite si souvent incompris. Enfin il est un support idéal pour les enquêteurs qui trouveront quelques pistes pour leur conversation avec l'impétrant.
  • Philippe Guéniot : Vie et sentences de l'abbé Fournié
    ➩ Lire la quatrième de couverture

    Quatrième de couverture : Prêtre apostat, suppôt de Satan pour les uns (Dr Bataille) ; le plus grand parmi les émules au sein de l’ordre des Elus Coëns pour d’autres (J.Matter); auteur d’écrits amphigouriques incompréhensibles selon certains (Vialettes d’Aignan), divin orpailleur pour d’autres (Louis-Claude de Saint-Martin)... Tel nous apparaît l’abbé Fournié : objet d’appréciations contradictoires. Il nous est présenté comme le disciple intègre et l’irréductible défenseur des enseignements délivrés par le grand théurge et mystagogue bordelais Don Martinès de Pasqually. Non pas brillant mais doué d’un indéniable charisme. Plume maladroite, peut-être, mais au service d’un ordre hermétique qui n’en a pas fini d’illuminer la suite des temps. Ses convictions chevillées au corps, l’âme toute tendue vers l’Éternel, tel se présente en réalité l’abbé Pierre Fournié. « Clerc tonsuré » en mal d’un bénéfice qui lui eût sans doute procuré l’aisance matérielle mais que nous aurions alors peut-être perdu. Ecclésiastique de bonne famille mais impécunieux, telle la postérité nous l’a conservé. Dans ce livre, le premier qui lui soit entièrement consacré, l’auteur entend tout d’abord donner un visage à celui dont la figure se perd dans les brumes de la légende ; pour ensuite entrer de plain-pied dans la lecture de son unique ouvrage, que personne n’a vraiment lu depuis un demi-siècle.

    La Pierre Philosophale : 2021

  • François Guillame Saint-Paul : La Doctrine Willermozienne : Ontologie du Régime Ecossais Rectifié
    ➩ Lire la quatrième de couverture

    La riche personnalité de Jean Baptiste Willermoz, homme de convictions et de rigueur, chercheur inlassable de "La Vérité", aida celui-ci, à ciseler avec une remarquable cohérence, une pensée qui, tout en s’inspirant des nombreuses sources puisées dans la kabbale, la gématrie, l’alchimie, la patristique ou encore le traité de la réintégration, su néanmoins, se hisser au statut de doctrine, démontrant ainsi son autodétermination et son autosuffisance. C’est à partir du corpus doctrinal qu’ont été mises en valeur l’originalité et la profondeur des thèses contenues dans cette doctrine, amenant ainsi le lecteur à se projeter hors des chemins couramment battus et poser un regard nouveau mais retrouvé sur la doctrine willermozienne. L’auteur François Guillaume Saint-Paul, universitaire-chercheur et théologien, écrivain et conférencier, s'est spécialisé depuis de nombreuses années dans l'étude de l'ésotérisme chrétien, de la chevalerie et de l’héraldique ; auteur de nombreux ouvrages sur ces thèmes il propose dans ce livre et à partir de plus de 700 références issues du corpus doctrinal willermozien de nous faire découvrir la profonde originalité de l’œuvre de ce génial lyonnais. Après avoir plongé le lecteur dans l’histoire personnel et intime de Jean Batiste Willermoz, l’auteur nous propose d’aborder la "théosophie willermozienne" au travers d’une christologie largement présente dans le corpus doctrinal, du mystère trinitaire ou encore sa christologie ; C’est à partir de ces paradigmes fondamentaux que peuvent être approchés l’anthropocentrisme de la doctrine mais aussi les raisons pour lesquelles son fondateur a voulu opérer l’ incorporation de la doctrine dans le Régime Écossais Rectifié, tout en excluant de cette démarche initiatique, la théurgie cérémonielle si chère à son "maitre" Martinès de Pasqually (comme il l’aimait à le qualifier) ; dans cette dernière partie seront donc envisagées les conceptions willermoziennes sur l’initiation, le temple, la structure organisationnelle du régime... En manière de conclusion, un épitomé qui s’appuyant sur les théories de la constitution d’une doctrine, évoquent les concepts qui font débats comme "l’émanation", la "réintégration" ou encore la "nécessité de la création". Enfin en appendice ont été intégrés les instructions aux Grands profès (avec une classification par paragraphe facilitant la lecture des notes de renvoi) ainsi que la déclaration sur "la bienfaisance" approuvée au convent des Gaules en 1778 et intégré à ses actes qui rappelle que "les vertus n’ont de mérite que si elles sont en demeure de provoquer une attention plus particulière aux autres".

  • Philippe Guéniot : Les clefs du Jourdain
    ➩ Lire la quatrième de couverture

    Le Jourdain est aussi célèbre qu’il est méconnu. Fleuve à l’insolite géographie, dont la localisation des sources demeure objet de conjectures et qui, au terme d’invraisemblables méandres, sombre dans les eaux saumâtres de la mer Morte. Ce fleuve, enjeu depuis l’origine des temps d’incessantes luttes intestines ; ce fleuve, plus que tout autre, fleuve-frontière, nous instruit d’abord et avant tout de cette frontière de soi à soi qu’il nous va falloir franchir.

    Fleuve-signe, fleuve de toutes les allégories chargées de mystères et lourd d’une symbolique qui traverse les âges pour nous interpeler encore et encore, depuis l’autre rive, sur cette rive-ci.

    Fleuve méconnu, fleuve négligé, auquel le présent ouvrage entend restituer toute l’éternelle grandeur qui est la sienne et dévoiler les multiples arcanes auxquels il facilite l’accès comme aussi les opérations hermétiques dont il est l’agent et comme l’âme. Peut-être c’est le souhait que formule l’auteur se convaincra-t-on, à la lecture de ces pages, qu’il est plus que temps de s’en revenir aux rives du Jourdain.

Rayonnage des ouvrages utiles à la Maçonnerie

  • Le Dieu des francs-maçon. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Les francs-maçons se querellent sur l'obligation de croire ou de ne pas croire en Dieu pour être reconnus orthodoxes. Un athée peut-il pratiquer l'entraide fraternelle envers un croyant, et réciproquement ? Les réponses sont contradictoires, et aucune ne peut prétendre être définitive. En s'interdisant une position dogmatique, André Kervella observe que, depuis leur apparition au dix-septième siècle, les francs-maçons ne se sont pas donné la même image de Dieu et n'ont donc pas conçu de la même façon leur rapport à la religion. Il invite à reprendre en main les écritures bibliques et les principales interprétations qui en ont été données, afin de replacer le travail des Loges maçonniques dans le contexte historique et philosophique de son évolution jusqu'à notre époque. Dès lors, comment affronter l'avenir ? D'où, sur la fin, la question cruciale de la laïcité et du combat à mener contre les intégrismes et fondamentalismes liberticides et mortifères.
  • Memento du franc-maçon. Auteur : Guy Chassagnard ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Il ne saurait y avoir de tenue maçonnique sans rituel ; mais il ne pourrait exister de rituel sans mots mystérieux et expressions surannées tout droit venus des temps immémoriaux de l’origine maçonnique. Adepte de la lumière et de la simplicité, considérant comme primordial de pouvoir comprendre et assimiler ce que l’on voit et ce que l’on entend dans le temple, l’auteur a tenu à passer le rituel à la loupe de l’étymologie, de l’histoire et du symbolisme, que ce soit pour le rite français (du Grand Orient de France), mais encore pour les rites écossais, anciens et acceptés (de la Grande Loge de France) et écossais rectifié (de la Grande Loge Nationale Française). Le lecteur trouvera à sa disposition dans cet ouvrage, plusieurs centaines de notices explicatives se rapportant directement au rituel de son rite ; ceci en vue de pouvoir satisfaire sa soif d’apprendre, de comprendre et de partager.
  • Dictionnaire universel de la franc-maçonnerie. Auteur : Daniel Ligou ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Qu'est-ce que la franc-maçonnerie ? Comment devient-on franc-maçon ? Pourquoi parle-t-on de sociétés secrètes, de rites mystérieux, d'initiés ? Qu'est-ce qu'un obédience, une loge, un grand-maître ? Cette nouvelle édition en dico-poche est augmentée de plusieurs articles et témoigne de l'intérêt toujours vif suscité par la "maçonnologie". L'ouvrage reflète la multiplicité des sensibilités et des approches de la franc-maçonnerie ainsi que de la richesse des obédiences. Une importante bibliographie mise à jour complète ce dictionnaire unique en son genre.
  • Entretiens sous l'accacia. Auteurs : Jean Ursin et François Pfohl ➩ Lire le résumé de l'éditeur

    Jean Ursin n'en est plus à son coup d'essai. Après sa série d' « Instructions » des différents Grades du Rite Ecossais Rectifié, lui vient l'idée originale d'associer François Pfohl, ami de longue date, à partager des réflexions sur des questions restées non abordées ou troubles dans l'esprit des « Cherchants » que sont les Maçons désireux d'avancer dans le chemin de la Connaissance. Il en résulte cet ouvrage, présenté sous forme d'entretiens sur des sujets divers et variés, symboliques bien sûr, mais aussi historiques et généraux. Par leur diversité, les objets traités, qui ne concernent pas que le seul R.E.R, constituent une mine d'informations pour les Francs-Maçons de toute obédience souhaitant développer leurs recherches, ainsi que pour les non-Maçons - ceux que les précédents appellent les profanes - qui trouveront à chaque page nombre de détails intéressants. Il s'agit donc d'un livre destiné à un large public qui pourra, à travers sa lecture, agrémenter sa culture générale. Les auteurs nous font toutefois la grâce, par respect pour le lecteur mais aussi pour l'institution, de ne pas aborder de sujets discutables comme le « secret maçonnique », dont ils savent qu'il est d'un autre niveau que celui d'un livre...

    Poursuivant le dialogue érudit qui, dans le premier volume de ces Entretiens sous l’acacia les a parfois menés des rives antiques du Nil, de l’Euphrate et du Jourdain à celles plus brumeuses de la Tamise, de la Seine et du Tibre, Jean Ursin et François Pfohl abordent ici, avec la rigueur, l'honnêteté mais aussi l’humour qui les caractérisent, des sujets aussi éclectiques que la tempérance, les rapports entre foi et sciences, la prudence ou même la comparaison des figures du prophète Elie, de Saint Jean Baptiste dans la Bible et dans les rituels de la franc-maçonnerie. Ce débat spirituel conduit le lecteur à dépasser sa position de spectateur et à s’engager tantôt pour l’un, tantôt pour l’autre, en fonction de la controverse du moment et de l’écho personnel qu’elle suscite. Et au moment de refermer ce livre, de prendre congé de ces deux amis avec lesquels on vient de passer de si agréables moments, on se demande si vraiment Shakespeare eut raison de faire dire à Iago qu’il y a plus de choses sur la terre et dans le ciel que n’en sont rêvés dans la philosophie...

  • Jésus dans la tradition maçonnique. Rituels et symbolismes du Christ dans la franc-maçonnerie française. Auteur : Jérôme Rousse-Lacordaire ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Ce titre a de quoi surprendre ceux qui ne voient dans la franc-maçonnerie qu’un adversaire du christianisme ou qu’une philosophie purement humaniste. Pourtant, la franc-maçonnerie étant née et s’étant développée en milieu chrétien, la figure de Jésus est présente dans la tradition maçonnique, même si c’est de manière très diverse et sous des forment parfois éloignées de celles que reconnaissent les églises. Plus encore, le visage de Jésus apparait dans des lieux cruciaux de la ritualité maçonnique : la légende d’Hiram, la symbolique du Temple et, enfin, le grade de Rose-Croix. Pourquoi privilégier une approche par les rites et les symboles ? Plus stables que les exposés doctrinaux, les rites recueillent durablement les significations des pratiques qui sont au cœur de la franc-maçonnerie, cet ouvrage entend donc avant tout s’inscrire dans le cadre d’une histoire des idées, mais sous l’angle particulier de l’imaginaire maçonnique. Il indique les sources et les cheminements historiques des rites et symboles du Christ dans la franc-maçonnerie française, et présente les regards que les maçons eux même ont pu porter sur cette dimension de leur patrimoine du XVIIIe siècle à nos jours. Les sources de cette histoire des métamorphoses maçonniques de la figure de Jésus étant dispersées, l’auteur s’est attaché à donner de nombreuses citations des documents maçonniques, des références bibliographiques, et un glossaire qui précise le sens du vocabulaire propre à la maçonnerie. Jérôme Rousse-Lacordaire, dominicain est bibliothécaire à la bibliothèque dominicaine du Saulchoir. Il enseigne l’histoire de l’ésotérisme chrétien à l’institut catholique de Paris. Il est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages sur la franc-maçonnerie et sur l’anti-maçonnisme, ainsi que, plus largement, entre les rapports entre ésotérisme et christianisme.
  • L'agir de l'être initiatiques : Chemin du sens de la vie. Auteur : Alain Pozarnik ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Dans un contexte économiquement mondialiste et moralement déréglé, comment agir sur notre être pour achever notre maturité spirituelle et profiter des qualités exceptionnelles de notre statut d'humain ? La franc-maçonnerie porte en elle des valeurs ancestrales propres à la création de l'Etre. Elle permet, par un éveil de la conscience, de soumettre la Connaissance à l'expérience rationnelle. Mais pour que cet éveil et cette initiation fonctionnent, en harmonie avec les Lois de la Création, il faut savoir mettre en action les rites, les rituels et les symboles traditionnels. Un mystère simple et impressionnant à la fois. L'Agir et l'Etre initiatiques est une clé. Aux lecteurs de la tourner pour éveiller leur Etre d'Amour et de Justice. Quand on décide de partir à la recherche de son origine, on fait ses bagages et on chemine suivant les traces laissées par les sages. L'initiation est une succession d'actes et d'expériences tangibles. A chacun de se mettre librement en mouvement au fil des pages.
  • Le Maitre Ecossais de Saint André. Auteur : Jean Ursin ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Depuis la fin du 18e siècle, le Rite Écossais Rectifié présente un rameau singulier de la franc-maçonnerie, notamment par son inspiration chevaleresque, issue des survivances templières et de “ l’exigence chrétienne ” de ses fondateurs. Moins connu que d’autres rites maçonniques, il a pourtant connu son heure de gloire au cours des siècles passés avant de manquer de disparaître, puis de renaître à nouveau, tel le Phénix dont il a adopté la devise “Perit ut vivat”. Dans cette tradition héritière de l’aventure néo-templière de la Stricte Observance et des maçons mystiques lyonnais, l’initié parcourt les trois grades traditionnels des loges “ bleues ” - apprenti, compagnon et maître – avant d’accéder aux loges “ vertes ” et au grade de Maître Écossais de Saint-André, dans lequel tout ce qu’il a appris peut être remis en question. Jean Ursin nous offre l’ouvrage qui manquait tant à la compréhension de l’un des grades les plus méconnus.
  • Le Rite français du premier grade au cinquième ordre. Auteur : Hervé Vigier ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    La richesse des grades symboliques (Apprenti, Compagnon, Maître), des hauts grades du Ier au IVe ordre (Elu Secret, Grand Élu Écossais, Chevalier d'Orient) et du Ve ordre sont abordés à travers différents thèmes : Le manuscrit de la Parfaite intelligence... ou la Maçonnerie corrigée ; Au fils des usages ; L'astronomie dans les arts libéraux ; La Maison du Maître ; Enfants d'Hiram ou fils de la Veuve ; La marche en arrière ; Vaincre ou Mourir ; Le piédestal de la science ; La Pierre Cubique du IIe ordre ; Zorobabel ; Servitude et Liberté ; La Parole occultée... Le Nom retrouvé ; Les Secrets authentiques ; Les grades bleus du Rite Écossais Ancien et Accepté, genèse et développement ; Joachim de Flore.
  • Dictionnaire maçonnique : le sens caché des rituels et de la symbolique maçonniques. Auteur : Roger Richard ➩ Lire la quatrième de couverture
    Ce dictionnaire, hormis 29 courtes biographies de personnages ayant influencé le cours de l'histoire maçonnique, comprend 1 959 mots puisés dans les rituels. Chaque mot rattaché à son origine, est commenté et une indication concernant sa symbolique est donnée, en ignorant volontairement toute référence qui n'est pas associée à la maçonnerie. De la même manière, le vocabulaire spécifique au Compagnonnage Opératif et d'autres notions souvent mal interprétées dans les travaux maçonniques enrichissent le livre. Quant aux annexes, elles représentent une source importante pour la compréhension des traditions et de l'histoire maçonniques. Des Constitutions aux manuscrits les plus anciens et les plus importants, en passant par les légendes avant donné vie aux différents degrés, l'auteur a réuni ici tous les documents illustrant ses recherches. Ils permettront d'apporter un éclairage nouveau sur le corpus maçonnique. Pratique et exhaustif, ce livre est un instrument indispensable pour la connaissance des rituels maçonniques et présente de marnière objective les spécificités de la Franc-Maçonnerie. Il offrira des " Lumières " aux chercheurs et passionnera tout autant le lecteur non avisé.
  • Les Loges de Saint-Jean et la philosophie ésotérique de la connaissance. Auteur : Paul Naudon ➩ Lire la quatrième de couverture
    Tout au long de son oeuvre, Paul Naudon s'est appliqué à étudier avec soin les origines religieuses, traditionnelles et corporatives de la Franc-Maçonnerie et de ses rites. Ce présent ouvrage s'attache plus particulièrement à l'histoire et au sens du symbolisme fondamental de l'institution que synthétise l'appellation générique de ses loges: les Loges de Saint-Jean. Rédigé dans le seul souci de l'objectivité et de la documentation scientifique, l'auteur explique comment ce symbolisme traduit l'ésotérisme chrétien. Ce présent ouvrage s'attache plus particulièrement à l'histoire et au sens du symbolisme fondamental de l'institution que synthétise l'appellation générique de ses loges: les Loges de Saint-Jean. Rédigé dans le seul souci de l'objectivité et de la documentation scientifique, l'auteur explique comment ce symbolisme traduit l'ésotérisme chrétien. Il transpose les signes les plus anciens par lesquels l'humanité a toujours souligné les préoccupations primordiales de sa pensée et de sa vie quant à ses origines et à ses destinées. En notre monde troublé et de remise en cause permanente, cet enseignement attaché à la tradition demeure d'une vivante actualité. L'existentialisme initiatique qu'il exprime porte les espoirs de la plus haute aspiration, la lumière qui conduit à la plénitude de l'être.
  • Ma foi maçonnique. Auteur : Michel de Just
  • Dictionnaire thématique illustré de la franc-maçonnerie. Auteurs : Jean Lhomme Edouard Maisondieu Jacob Tomaso ➩ Lire la quatrième de couverture
    Agape - Alchimie - Arts libéraux - Cabinet de réflexion - Compas - Divine proportion - Fenêtres - Géométrie et Maçonnerie - Grand Architecte de l'Univers - Initiation - Labyrinthe - Niveau - Nombres - Orient - Outils - Parvis - Rites - Secret maçonnique - Symbole - Tablier - Temple - Tuilage et Tuileur... De l'acacia au tuilage, de la chevalerie à la spiritualité, en 73 chapitres, tous les mots, symboles et concepts de la franc-maçonnerie sont situés dans leur perspective initiatique, doctrinale et historique, pour accompagner tous les lecteurs sur les chemins de l'authentique franc-maçonnerie. Il manquait un ouvrage qui étudiât de manière approfondie et selon une approche globale les grands concepts afin de mieux comprendre la véritable doctrine maçonnique. Soucieux de respecter toutes les expressions de la franc-maçonnerie, les auteurs ont recueilli nombre de documents peu connus et intégré d'autres traductions souvent initiatiques qui exercèrent une influence sur sa genèse et son développement. Un livre de référence inspiré par un but : mieux faire comprendre et vivre de l'intérieur les principaux aspects, rituels, symboliques, spirituels, historiques, de cette voie séculaire. Grâce à 92 entrées et 180 illustrations, ce Nouveau Dictionnaire thématique illustré de la franc-maçonnerie, revu, corrigé et complété, est un véritable parcours initiatique au cœur d'un univers caché en même temps qu'un outil adapté aux adeptes de notre temps.
  • L'initiation maçonnique : essais sur Anderson, Ramsay, Barruel, J. de Maistre, Maine de Biran, Willermoz, Tolstoï, Kafka, Rosenzweig. Auteur : Patrick Négrier ➩ Lire la quatrième de couverture
    Chacun de ces dix discours prononcés en Loge par Patrick Négrier est consacré à la pensée d'un auteur franc-maçon (Anderson, Ramsay, Joseph de Maistre, Maine de Biran, Willermoz), ou d'un écrivain ayant parlé de la Franc-Maçonnerie (Barruel, Tolstoï, Kafka, Rosenzweig). Le dernier texte est une méditation sur le symbole éminemment " maçonnique " qui orne la tombe du poète surréaliste André Breton. Bien plus qu'un simple recueil cet ouvrage est une profonde réflexion sur la Franc-Maçonnerie et l'Initiation. Qu'est-ce qu'une initiation ? Les fondements de l'universalisme maçonnique d'après Anderson et Ramsay. La Franc-Maçonnerie vue par Barruel. L'humanisme maçonnique et les buts respectifs des trois degrés du Rite Ecossais Rectifié, d'après Joseph de Maistre. Le regard maçonnique de Maine de Biran. Le problème du secret chez Willermoz. Les trois buts de l'Ordre Maçonnique d'après Tolstoï. Une phrase de Franz Kafka. Franz Rosenzweig et la Franc-Maçonnerie. André Breton, l'Etoile et le Temps.
  • L'apprentissage maçonnique, une école de l'éveil ? Auteur : Daniel Beresniak ➩ Lire la quatrième de couverture
    Que signifient « Initiation », « Écoles de sagesse », « Éveil » ? Quelles sont les relations entre ces termes traditionnels (et galvaudés) et la pédagogie, la psychothérapie, le savoir et la liberté ? L’étude des rapports entre ce qu’il est convenu de nommer « L’Hermétisme », l’« Esprit de géométrie » et l’« Esprit scientifique » éclaire la relation : mythes comportements. Il convient d’étudier ces relations dans la perspective de l’histoire des idées. Toute formation, initiatique ou autre, est ambiguë : elle apporte un supplément de savoir mais elle est aussi une technique de manipulation et de conditionnement. Comment dégager les critères qui permettent de distinguer l’apprentissage de l’Éveil du lavage de cerveau ? Ce qui différencie le poison du remède est subtil et réside dans un espace fort étroit car l’un et l’autre utilisent les mêmes substances. L’Éveil conduit à la liberté intérieure et le lavage de cerveau conduit à l’asservissement. L’un et l’autre mettent en oeuvre les mêmes mots, les mêmes rituels et les mêmes structures… ou presque. L’Étude des rituels et des symboles maçonniques, à condition qu’elle soit menée, non comme une mémorisation servile de « catéchismes » mais avec un esprit critique et dans une perspective historique, permet d’acquérir un comportement mental sain : l’« Esprit de géométrie ». L’Esprit de géométrie, cultivé selon les règles connues depuis la plus haute antiquité, est le meilleur, voir l’unique antidote à ce poison polymorphe qui constitue le dogmatisme.
  • Les tracés de lumière. Auteur : Jean Tourniac ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Jean Tourniac expose les significations des dessins géométriques utilisés par les maçons "opératifs". À partir de récits bibliques, ces "Tracés de Lumière", propres aux constructeurs de temples et de cathédrales, servent de supports à d'authentiques exercices spirituels ; ils relèvent ainsi d'un art sacré basé sur l'invocation des noms divins judéo-chrétiens. Leur finalité tient dans le "centre du cercle", le coeur du verbe "où nul ne peut errer". La langue des symboles fait alors place au silence contemplatif de la Connaissance en Dieu.
  • Symbolisme maçonnique et tradition chrétienne. Auteur : Jean Tourniac ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Avec une extraordinaire richesse documentaire et un souci scrupuleux des nuances, Jean Tourniac dévoile les significations des rites, symboles et structures de la franc-maçonnerie à la lumière des textes bibliques et liturgiques et des doctrines initiatiques authentiques d'Orient et d'Occident. Nourri d'une foi sincère, l'auteur montre ce que les maçons ont perdu quand l'Eglise s'est séparée d'eux, ce que l'Eglise a volontairement rejeté quand elle a fait de ces hommes de bonne volonté et d'amour, des frères séparés. De nombreuses études ont été consacrées aux rapports entre la maçonnerie et l'Eglise catholique. Bien peu pourtant ont abordé ce problème en partant de l'exégèse symbolique. Dans cette perspective, qu'on ne s'étonne pas de voir la langue du symbolisme présente dans l'Ecriture, dans les rites maçonniques et dans la liturgie s'opérer la symbiose entre l'Art Spirituel du sacerdoce et l'Art Royal de la maçonnerie. L'immense mérite de ce livre est de retrouver un sens profond aux vérités de l'Eglise catholique et au symbolisme initiatique de la franc-maçonnerie.

Rayonnage des ouvrages sur l'histoire de la Franc-maçonnrie

  • Le Symbolisme occulte de la franc-maçonnerie, analyse interprétative du frontispice de la "Maçonnerie occulte". Auteur : Oswald Wirth ➩ Lire un extrait de la réédition de 2004
    La force de la maçonnerie réside en sa tradition. Elle se rattache au passé vivant de l'initiation et prépare la revivification de ce que qui veut vivre en plus complète conscience que jusqu ici. L'occultisme éclaire-t-il en ce sens ? Vraisemblablement, mais à la condition d'être bien compris. Par malheur, ses adeptes se laissent éblouir par des ambitions mesquines. La conquête des pouvoirs occultes les pousse aux extravagances et quand ils parlent de Grand Oeuvre, ils ne visent que la cuisine des souffleurs. Que ne consentent-ils à entrer dans la voie de l'initiation traditionnelle ! J'espère que le lecteur, dans les présentes pages, voudra bien y puiser la conviction que le symbolisme maçonnique est une mine riche en un minerai dont l'esprit peut extraire le plus pur or philosophique.
  • Jésuite et franc-maçon : Souvenirs d'une amitié. Auteur : Révédend Père Joseph Berteloot
  • Ces francs-maçons qui croient en Dieu. Auteur : Jean-Michel Merle, Michel Viot ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Dieu... les francs-maçons... les termes semblent s'opposer, en particulier dans nos pays latins. Les Français, dans leur majorité, n'ont peut-être pas l'exacte mémoire des péripéties des luttes anticléricales, voire simplement des menées antireligieuses de certains maçons qui ont conduit en 1905 à la Loi de séparation des Eglises et de l'Etat. Quelques-uns se souviennent cependant de la querelle à propos de l'école libre de 1984 et du laïcisme militant de quelques dignitaires de la Franc-Maçonnerie française. Mais ce que le grand public ignore, c'est que de tels maçons sont en rupture de ban avec la Franc-Maçonnerie universelle, forte de sept millions de membres, qui ne reconnaît comme obédience régulière en France que la seule Grande Loge Nationale Française. Or pour y entrer, il faut affirmer solennellement sa foi en un seul Dieu révélé
  • La maçonnerie écossaise dans la France de l'Ancien Régime. Les années obscures, 1720-1755. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Naguère, des auteurs clamaient que les découvertes en histoire maçonnique ne seraient plus révolutionnaires. Ils prétendaient qu'à l'aube du XXIe siècle l'essentiel était enfin dit, que nous n'apprendrions pas grand-chose de neuf, que les oeuvres à venir ne seraient jamais que des affinements ou des paraphrases d'études déjà écrites. Comme s'ils avaient eux-mêmes balisé le territoire, comme s'ils en avaient dressé le cadastre définitif, charge aux héritiers de marcher sur leurs brisées, l'encensoir à la main. " Et pourtant, en présentant une étude minutieuse des conditions dans lesquelles sont apparues les premières loges maçonniques en France dans la première moitié du XVIIIe siècle, André Kervella fournit une réponse définitive aux questions longtemps controversées des apports extérieurs. Ce ne sont pas les Anglais qui ont exercé une influence déterminante sur les persécuteurs continentaux, mais les Écossais, qui ont conservé leur fidélité à la dynastie des Stuarts, après l'exil de Jacques II à Saint-Germain-en-Laye. Peu soucieux de conformisme, ne s'inclinant que devant les faits, André Kervella adopte une double démarche d'historien et de sociologue. Il propose de dissiper une fois pour toutes le brouillard des légendes et des contrevérités
  • Franc-maçonnerie : la légende des fondations. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    La franc-maçonnerie est-elle issue des anciennes loges de maçons du Moyen Age ? La réponse est non. Mais on a longtemps cru le contraire. Légende. Encore faut-il le démontrer. L'auteur de ce livre a interrogé les archives médiévales, comme le très ancien Livre des métiers de Paris, pour comprendre ce que signifiaient autrefois les chantiers et les confréries de la maçonnerie. Les textes britanniques qualifiés de fondateurs, il les a analysés avec minutie. C'est à une reconstitution du passé, depuis l'an mille jusqu'au commencement du XVIIIe siècle, qu'il nous invite. Les vraies origines de la franc-maçonnerie sont à rechercher dans les milieux de militaires et intellectuels qui entouraient Jacques VI d'Écosse (Jacques Ier d'Angleterre) et son fils Charles, décapité en 1649 à l'issue d'une guerre civile. Cet ouvrage, rédigé dans un style vigoureux, s'achève là où commence La Passion écossaise du même auteur (Dervy, 2002).
  • Réseaux maçonniques et mondains au siècle des Lumières. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    En 1688-1689, le roi Jacques II Stuart est chassé des îles Britanniques par son gendre Guillaume d’Orange. Louis XIV lui offre un asile au château de Saint-Germain-en-Laye. À sa suite, sont de nombreux fidèles, dont un nombre significatif de francs-maçons. C’est alors qu’on peut dater dans la région parisienne l’apparition de la première loge qui attire à elle des sympathisants français, tandis que des sensibilisations individuelles se remarquent en province. D’année en année, une mode gagne les élites et les loges se multiplient. Quoique les principes maçonniques soient de réclamer l’éloignement des agitations sociales, ce sont les mondanités dont ces élites sont friandes qui en facilitent le développement. Outre les affinités politiques, il y a les salons littéraires, les bals, les jeux, les spectacles mais aussi et surtout certains Ordres dits de société qui, loin de faire concurrence à la franc-maçonnerie, en sont l’antichambre ou le prolongement. L’auteur de Réseaux Maçonniques et mondains démontre comment un réseau se forme, aux multiples maillages, aux pôles parfois contradictoires, comment il intègre des diplomates étrangers qui s’empressent parfois de faire école dans leur propre pays, comment il accueille les femmes dès les années 1730, donc bien plus tôt qu’on le croit, comment l’aristocratie française répugne à côtoyer les modestes bourgeois. Dans le décor, apparaissent des personnages aussi controversés que le comte de Clermont, les princes de Rohan, les frères de Louis XVI, et même Voltaire dont on ignorait à ce jour qu’il maçonnait en Champagne bien avant son affiliation à la prestigieuse loge parisienne des Neuf Soeurs.
  • Le chevalier Ramsay : Une fierté écossaise. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Le Chevalier André-michel Ramsay est l’une des personnalités emblématiques de la Franc-maçonnerie. Auteur d’un ouvrage, Le voyage de Cyrus, secrétaire de Fénelon, il est surtout connu des francs-maçons pour un discours dit « de Ramsay ». Celui-ci est considéré comme un texte fondamental, sinon fondateur, en ce sens qu’il fonderait le mythe des sources chevaleresques, sinon templières de la franc-maçonnerie. De façon fouillée, l’auteur nous livre ici une érudite biographie de ce personnage de roman qu’est le Chevalier Ramsay, dont tous les francs-maçons connaissent le nom sans pour autant connaître l’important rôle tenu par Ramsay au sein de la franc-maçonnerie naissante. C’est le vide que vient combler cette biographie inédite. Celle-ci nous permet de plonger dans le bouillonnement de la haute société du 18ème siècle et de comprendre comment se sont élaborés les systèmes des hauts-grades dits »écossais »
  • Les mystères de la franc-maçonnerie chrétienne. Auteur : François-Xavier Matufa ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Voici un ouvrage qui surprendra ceux qui pensent que le christianisme et la Franc-Maçonnerie sont des courants de pensée résolument hostiles. Pourtant, comme le démontre l'auteur, il existe bel et bien une Franc-Maçonnerie d'inspiration chrétienne où diverses figures bibliques, tel Noé, fondateur des confréries de charpentiers, jouent un rôle majeur. François-Xavier MAFUTA retrace les origines de cette Franc-Maçonnerie chrétienne, ses liens avec l'ordre du Temple et d'autres ordres militaires et monastiques. Il dévoile l'existence d'une Grande Loge en Afrique et aboutit à la symbolique de " l'Arche royale ", éclairant au passage de nombreuses énigmes. Né en 1953, François-Xavier MAFUTA est diplômé de l'Université catholique de Lyon (Langue et Littérature françaises) et chimiste. Franc-Maçon, il est l'auteur de Mystères Bibliques de la Franc-Maçonnerie et de L'ésotérisme maçonnique du Rite de l'Arche royale.
  • Le comte de Clermont - Un singulier Grand Maître. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Peut-on, en même temps, être ecclésiastique prêchant l’amour du prochain et général menant une armée au carnage des batailles ? Peut-on briguer l’Académie française avec l’idée de ne jamais la fréquenter ? Peut-on souhaiter l’égalité entre les hommes et se revendiquer d’une élite ? Peut-on se vouloir fils des lumières et cultiver la pénombre des huis-clos ? Certains hommes aiment le paradoxe, en font un style de vie. Ils sont rares. Rien ne dit que le comte de Clermont l’ait volontairement recherché. Ne s’est-il pas simplement laissé porter par sa nature, son milieu ? Issu de sang royal, il vit dans un siècle où la fortune et la proximité du pouvoir confèrent une grande impunité et autorisent alors les outrances. Mais d’autres sont comme lui, de même naissance, de même lignage, et ils sont plus calmes, plus cohérents, du moins en apparence. Un signe ne trompe pas. Jusqu’à présent, Clermont a rebuté tous les historiens. Pas un livre sur lui dans les bibliothèques, à l’exception d’une étude de Jules Cousin qui avoue modestement s’être limité à une « mosaïque biographique ». Même les francs-maçons, dont il fut le grand maître pendant vingt-huit années, de 1743 à 1771, hésitent à publier des notices conséquentes dans leurs dictionnaires ou encyclopédies. Le personnage est embarrassant, voire encombrant. Dans la galerie des portraits, il occupe un espace qu’on voudrait libérer pour un autre.
  • Ramsay et ses deux discours. Auteur : Alain Bernheim ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Qui était Andrew Michael Ramsay, dont la date de naissance est incertaine, initié à Londres en 1730 et enterré à Saint-Germain au mois de mai 1743 ? Ce jacobite convaincu et pauvre, dépendant du bon vouloir de groupes (exilés stuartistes, aristocrates français, francs-maçons) aux opinions diverses, apparaît dans la franc-maçonnerie française le 26 décembre 1736, date portée sur le manuscrit de son "Discours" conservé à la médiathèque d'Épernay, dont le texte est fort différent de celui des versions imprimées ultérieures. Après avoir retracé sa vie, rappelé ce que nous savons des débuts de la franc-maçonnerie française et des premières loges parisiennes, Alain Bernheim analyse le Discours, son plan, ses versions successives dont il fait la recension, ainsi que ses sources qu'il détermine en s'appuyant sur des documents qu'il cite et commente abondamment.
  • Les rois Stuart et la Franc-Maçonnerie. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    La franc-maçonnerie moderne prend son essor au cours du dix-septième siècle, quand des Stuart exercent le pouvoir dans les trois royaumes de la Grande-Bretagne. Après 1689, elle se transforme sous l’effet d’une révolution qui les force à l’exil. Alors, deux tendances sont en rivalité plus ou moins vive. D’un côté sont donc les loges des précurseurs stuartistes ; d’un autre côté sont celles de leurs vainqueurs politiques, appelés hanovriens à partir de 1714. En appui sur des archives de l’époque, longtemps ignorées ou méconnues, cet ouvrage retrace les différentes étapes d’un parcours qui commence sous le règne de Jacques Ier (1603-1625) et s’achève avec la mort de Charles-Édouard (1788). En théorie, la politique est supposée absente des engagements maçonniques individuels ; en pratique, elle en détermine beaucoup. On le vérifie quand la plupart des rituels élaborés au fil des décennies empruntent à l’Ancien Testament des scènes d’exode, d’errance et de reconquête, pour les comparer précisément aux infortunes que subissent les Stuart et leurs partisans.
  • Correspondances maçonniques 1777-1783 : franc-maçonnerie, illuminisme, Rose-Croix d'or, Stricte observance. Auteur : François Labbé ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    La correspondance maçonnique entre le maître en chaire de la loge Saint-Charles de Mannheim, l’orateur de la Royale Yorck de Berlin, et deux des principaux Illuminés de Bavière est échangée entre 1777 et 1783, c’est-à-dire pendant ces années cruciales pour l’évolution de la franc-maçonnerie aussi bien en Allemagne qu’en France. Dans ces documents, se lisent certes les espoirs que ces hommes mettent dans la fraternité à laquelle ils appartiennent, mais aussi leurs déceptions, leurs frustrations de voir que, tels des Sisyphe modernes, ils ne parviennent jamais au bout de leur quête. On est confronté à leur désarroi face à la multiplication des systèmes, à leurs tentatives pour comprendre, au choc de leurs espérances en des finalités extraordinaires et des tendances rationalistes profondes qui les habitent. On y lit encore le poids des difficultés matérielles, la crainte des autorités qu’on doit ménager, le hasard des circonstances qui bouleversent les certitudes péniblement établies… Documents humains et historiques, ces lettres nous parlent encore de ces Français alors si nombreux à vivre en Allemagne, à imaginer un monde meilleur sachant, comme l’écrit l’un d’eux, que « Le délire d’un homme qui rêve au bonheur de ses frères a quelque chose de respectable. »
  • James Anderson imposteur ? Auteur : François Labbé ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Un auteur : James Anderson, né vers 1680. Une œuvre : Les Constitutions des Francs-Maçons, publiée en 1723. Une institution : la Grande Loge de Londres, fondée en 1717. L’auteur est supposé avoir écrit l’œuvre qui elle-même est supposée raconter comment le mouvement de l’histoire a produit l’institution. En plus de cette histoire, l’œuvre donnerait à lire des textes réglementaires d’amplitude universelle. Et c’est ainsi que les interprètes ne sont pas d’accord. Ils contestent l’auteur, au motif qu’il aurait cherché à trop se mettre en valeur, minorant de ce fait la participation de quelques collaborateurs ; il aurait même commis des plagiats à certains moments. Ils contestent l’œuvre, au motif qu’elle donnerait du passé un récit peu conforme à la réalité, mélangeant légendes et contrevérités. Ils contestent l’institution, au motif qu’elle se serait créée dans des conditions obscures, insuffisantes pour lui donner le prestige qu’elle revendique pourtant. Qu’en est-il exactement ? André Kervella propose d’étudier un dossier riche et fascinant.

Rayonnage des ouvrages sur l'histoire du Régime Ecossais Rectifié

  • Principes et problèmes spirituels du Rite Ecossais Rectifié et de sa chevalerie templière. Auteur : Jean Tourniac ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Principes et problèmes spirituels du Rite Ecossais Rectifié et de sa chevalerie templière est un classique des études maçonniques. Cette nouvelle édition permet de remettre en lumière certains aspects essentiels de l'ésotérisme chrétien. L'ouvrage s'attache à montrer les liens spirituels et historiques entre un régime maçonnique à vocation chrétienne, apparu au XVIIIème siècle, la mission originelle de l'Ordre du temple et la gnose la plus orthodoxe des Pères de l'Eglise. Consacré entièrement à la garde de la Cité Sainte, à la jonction de l'Orient et de l'Occident ou, si l'on veut, de l' "ésotérisme " et de l' "exotérisme ", ce système particulier, un des plus anciens encore vivant, entendait se référer à la pureté d'une tradition première et se vouer à l'unité des Chrétiens, ainsi qu'à l'approfondissement des sources bibliques. Un programme d'une surprenante actualité en ce début de XXIème siècle. Cette étude, axée sur l'enquête historique et l'exégèse de l'Ecriture Sainte, met notamment en évidence le rôle de saint Bernard, celui de la tradition d'Elie et de l'Ordre des Carmes, les sources esséniennes, l'énigmatique continuation des " Fils de la vallée " et le symbolisme des rites et des nombres propres à cette voie. Elle montre enfin la convergence " par en haut " entre la foi judéo-chrétienne, la Jérusalem sacrée et la monothéisme abrahamique, dans la Franc-Maçonnerie croyante traditionnelle et dans cette chevalerie " célestielle " qui rappelle celle du Saint Graal.
  • Chevaliers et Francs-Maçons : Approche contemporaine de l'histoire du Rite Ecossais Rectifié. Auteur : Walter Hess ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    L'histoire du Rite Écossais Rectifié est surprenante et pleine de revers dramatiques. Né en 1774 de la fusion de la Stricte Observance, tentative aventureuse de relever l'Ordre Templier, avec la maçonnerie chrétienne mystique de Lyon, il domine d'emblée la maçonnerie continentale pendant plus de dix ans avant de disparaître tout aussi rapidement. Il renaît après 1800 en France et en Suisse puis décline de nouveau, au point de n'être plus pratiqué que dans deux loges. Depuis le début du XXe siècle, il revit une fois de plus, et de manière surprenante, en Suisse, en France, en Belgique, au Portugal, en Amérique du Nord et en Afrique du Sud. Cet ordre représente un système qui veut amalgamer la tradition maçonnique avec un christianisme adogmatique, non lié à une des confessions, ce qui n'a pas toujours pu éviter des tensions internes sérieuses. Si l'histoire ancienne du Rite est le sujet d'une œuvre classique par Le Forestier, celle des cent cinquante dernières années n'avait pas encore trouvé son historien. Walter Hess, après des recherches extensives dans des archives françaises, suisses et italiennes et de nombreuses interviews de témoins des temps récents, a pu combler cette lacune.
  • Les chevaliers aux portes du Temple. Auteur : Jean Saunier ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Depuis sa création à la fin du 18ème siècle, la franc-maçonnerie de Rite Écossais Rectifié a connu de nombreux cycles de quasi-disparition suivis de période de renaissance inattendues sinon miraculeuses. Très proche des rites de la maçonnerie écossaise originelle, cette branche moins connue de la franc-maçonnerie, d'inspiration fortement chrétienne, comporte moins de grades que d'autres rites plus pratiqués, mais des grades empreints d'un symbolisme et d'une spiritualité plus marqués, d'une « quête intérieure » parfois plus exigeante, pour l'apprenti comme pour le chevalier. Jean Saunier a consacré de nombreuses années à l'étude et la pratique du Rite Écossais Rectifié. Tout au long de sa vie, il s'est attaché à faire partager les fruits de ses recherches, recherches historiques dans de nombreuses archives, recherches intellectuelles et culturelles sur la signification profonde des pratiques et des coutumes. Ce volume réunit pour la première fois ses articles parus sur ce sujet dans la revue « Le Symbolisme »
  • L'Aventure du Rite Ecossais Rectifié. Tome 1 : Approche historique suivie de l’étude de deux correspondances et d’un discours de Jean-Baptiste Willermoz ; Tome 2 : De Tubalcaïn à Phaleg. Légendes maçonniques et exégèses bibliques Auteur : Jean-Claude Sitbon ➩ Lire le résumé de l'éditeur

    Traiter de l’Histoire d’un rite maçonnique c’est se trouver en permanence tiraillé entre une histoire mythique ou fantasmée et une histoire qui se veut fondée sur des faits vérifiables au moyen de documents. Et il faut préciser que, dans ce dernier domaine, bien des trous noirs restent à combler et que l’interprétation impartiale des faits demeure problématique. Ce qui paraît certain en tout cas, c’est que le Rite Écossais Rectifié, comme d’ailleurs tous les rites maçonniques, est le produit d’une oeuvre humaine, fruit des idées et des moeurs d’une époque et des convictions de leurs fondateurs, puis de leurs réformateurs. L’étude de l’histoire du rite met au grand jour le caractère paradoxal de tous les comportements humains, rompant ainsi avec l’angélisme ou le dogmatisme de certains qui voudraient voir en J-B. Willermoz une sorte d’illuminé ayant reçu une révélation divine. Cet ensemble de remarques n’enlève rien à la grande énergie et aux nombreux talents de J-B. Willermoz non plus qu’à la richesse ésotérique du Rite Écossais Rectifié.

    L’élimination de Tubalcaïn et son remplacement par Phaleg constitua une des premières révisions marquantes du Rite Écossais Rectifié par son principal architecte Jean-Baptiste Willermoz. Ce changement fut une véritable innovation qui fit grand bruit à l’époque dans le microcosme maçonnique. D’aucuns vont même jusqu’à estimer que cette substitution apparaît comme « une rectification profonde de la voie maçonnique… » ! Comme les personnages de Tubalcaïn et de Phaleg invitent à une plongée dans le temps vétérotestamentaire, cet ouvrage fait largement appel aux lectures traditionnelles, aussi bien exégétiques que littéraires des textes bibliques qui se référent, d’une part, à Tubalcaïn et à son ancêtre Caïn et, d’autre part, à l’ascendance et à la descendance de Phaleg dans la généalogie biblique.

  • Le Régime Ecossais Rectifié - de la Doctrine de la Réintegration à l'Imago Templi. Auteur : Rémi Boyer ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Cet ouvrage aurait pu tout aussi bien porter le titre de Le Régime Écossais Rectifié comme voie d’éveil, venant ainsi compléter le triptyque des ouvrages de Rémi Boyer sur la voie d’éveil qu’il a écrit sur la Rose-Croix, la Franc-maçonnerie et le Martinisme. Ces voies initiatiques ont en commun l’Amour et la Connaissance, les deux piliers de la Gnose qui est particulièrement présente dans le Rite Écossais Rectifié. Car, avant tout, Willermoz était un gnostique, comme avant lui Martinès de Pasqually. Serge Caillet, dans son introduction, nous rappelle que la Gnose c’est la quête du Réel. Mais Rémi Boyer insiste sur le fait que le Réel ne peut pas être traduit par des mots. Aussi, devrons-nous aller au-delà des mots, au-delà de ce que les rituels du RER peuvent dire pour chercher ce qu’ils veulent dire. Rémi Boyer nous livre et commente les instructions aux Profès et surtout celles des Grand Profès qui donnent une synthèse remarquable de la Doctrine de la Réintégration. « La beauté et la grâce ne vont pas sans la liberté. C’est celle-ci que les Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte se doivent de garder avant toute chose. »
  • La naissance de la Province d'Auvergne du Régime rectifié : d'après la correspondance de Jean-Baptiste Willermoz, 1772-1775. Auteur : Loïc Montanella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Cet ouvrage aborde la très riche correspondance qu’échangèrent Jean-Baptiste Willermoz et le baron Georg August Von Weiler, entre 1772 et 1775. Elle donna lieu à une étroite collaboration entre ces deux hommes qui permit la mise en place d’une nouvelle expérience maçonnique. Le territoire qui se dessine alors s’étend de Dresde à Naples en passant par Strasbourg, Lyon, Turin et Bordeaux, ce qui place la capitale des Gaules comme le pivot entre Dresde et L’italie. Ces réseaux s’enrichissent tout au long de l’histoire et deviendront à terme le Régime Rectifié, régime en apparence lié à la territorialisation établie par la Stricte Observance mais en réalité largement indépendant sur le plan de la pratique maçonnique.
  • La correspondance maçonnique échangée par Jean-Baptiste Willermoz et Claude-François Achard. Tome 1 : un cours de maçonnerie rectifiée ; Tome 2 : transcription de la correspondance. Auteur : Jacques Rondat ➩ Lire le résumé de l'éditeur

    Les recherches sur l’histoire du Régime Rectifié sont en plein essor. Le travail de Jacques Rondat, consacré à la présentation de la correspondance inédite échangée, de 1786 à 1810, entre Jean-Baptiste Willermoz et Claude-François Achard, en est un bel exemple.

    J.B. Willermoz, important réformateur maçonnique, ambitieux dévoué et infatigable, nous a laissé bon nombre de témoignages écrits de son action. L’exemple particulier qu’a choisi de mettre en lumière l’auteur, est un exercice de pédagogie maçonnique concrète à propos de la conduite d’une loge, La Triple Union de Marseille, dont Achard était le Vénérable. J.B. Willermoz se montre virtuose, lucide et expérimenté dans ce délicat exercice de « direction spirituelle » à distance. L’attention et le scrupule portés par le grand maçon lyonnais à la formulation de ses directives ou de ses conseils n’en sont que plus sensibles, tant sur le fond que sur la forme. Jacques Rondat nous montre à quel point fut essentielle l’activité de J.B. Willermoz, celle d’un serviteur au sens le plus noble du terme. Il restera celui qui, sans jamais renoncer à ses convictions personnelles, se dévoua avec abnégation à l’avancement d’une cause dépassant ses propres intérêts

  • Histoire du Régime Ecossais Rectifié. Des origines à nos jours... Auteur : Jean-Marc Vivenza ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    L’histoire du Régime Écossais Rectifié s’étend, en réalité, sur plusieurs siècles, depuis la constitution des Directoires des IIe, IIIe et Ve Provinces de la Stricte Observance dite « Templière » en France, entre 1773 et 1774, en passant par la Réforme de Lyon en 1778 lors du Convent des Gaules, entérinée et adoptée au Convent de Wilhelmsbad en 1782, sous la conduite magistrale de celui qui fut, tout à la fois l’âme et l’organisateur incomparable de cette exceptionnelle entreprise, à savoir Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824), ceci jusqu’au réveil complet du Régime au XXe siècle, lors de la création du Grand Directoire des Gaules le 23 mars 1935. Le Régime Écossais Rectifié représente donc l’une des plus anciennes structures de la franc-maçonnerie, son rayonnement participant d’une transmission dont l’originalité rare, et le caractère spécifique - de par la « doctrine » initiatique issue de l’enseignement de Martinès de Pasqually (+ 1774) et de son Ordre des Chevaliers Maçons élus coëns de l’Univers, dont il est le dépositaire -, font de lui, incontestablement et à bien des égards, un système absolument sans équivalent en Occident. Cette histoire étant relativement ignorée, notamment au regard de ce qu’elle représente du point de vue organisationnel, symbolique et doctrinal, il nous a donc semblé nécessaire de proposer une présentation détaillée, complète et approfondie, des différentes périodes de l’histoire du Régime Écossais Rectifié, depuis ses origines jusqu’à nos jours, de sorte que de cette mise en lumière puisse enfin surgir une juste perception et exacte connaissance de ce qu’est, et incarne en son essence, cet Ordre maçonnique et chevaleresque.

Rayonnage des ouvrages sur l'hitoire du Rite de Stricte Observance

  • La Franc-Maçonnerie templière et occultiste : aux XVIIIe et XIXe siècles. Auteur : René Le Forestier ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Cette vaste enquête porte sur deux domaines dont les Sciences Humaines découvrent toujours davantage tant la spécificité, que la position de carrefour entre leurs spécialités respectives : d'une part, la maçonnologie - spécialité en plein essor - ; d'autre part, les courants ésotériques occidentaux modernes. Aussi bien sa publication n'a-t-elle pas manqué, depuis 1970, de susciter des vocations en orientant maints historiens sur des points tant généraux que particuliers. La recherche s'est portée sur plusieurs fronts, trop nombreux pour qu'il soit possible de présenter ici une énumération détaillée et raisonnée de toutes les études venues de divers horizons. Mais on trouvera ici une liste de plusieurs d'entre elles, parues au cours de ces quelques trente dernières années. Elles contiennent, pour la plupart, de riches bibliographies, comblent certaines lacunes, enrichissent de lumières nouvelles maintes pages de ce livre, pour le bonheur du lecteur mis en appétit par le talent, la compétence, et souvent l'humour, de René Le Forestier.
  • Le mystère de la Rose Blanche : Francs-Maçons et templiers au XVIIIe siècle. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Il existe aujourd'hui une franc-maçonnerie templière, nul ne peut le nier. Le vocabulaire en témoigne ; des grades, des rites ou des protocoles sont déclarés templiers. Mais si cette présence de la thématique templière au sein de la fraternité maçonnique est incontestable, elle doit s'expliquer. A travers l'étude de textes souvent inédits et avec la même rigueur historique que pour ses précédents livres, André Kervella tente, dans cet ouvrage érudit, d'apporter des réponses à cette question. En précisant les dates, décrivant les milieux et cernant les personnages, il démonte les théories rocambolesques, met fin aux préjugés et nous permet de mieux comprendre cette période mouvementée de l'histoire maçonnique.
  • Le baron de Hund et la Stricte Observance Templière. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    La Stricte Observance Templière peut être considérée comme l’une des principales matrices du Régime Ecossais Rectifié (RER) actuellement pratiqué par de nombreuses loges maçonniques. Pourtant, les conditions dans lesquelles elle est apparue au milieu du dix-huitième siècle sont longtemps restées mystérieuses. Le personnage qui en a assuré le développement, le baron allemand Charles de Hund, a même été considéré au pire comme un imposteur, au mieux comme un naïf à l’imagination débordante. Le présent ouvrage replace dans son contexte sociopolitique les évènements majeurs qui ont conduit ses membres à se prétendre héritiers des anciens chevaliers du Temple, sous l’autorité de Supérieurs Inconnus. Il révèle le rôle décisif joué par d’éminents francs-maçons dévoués à la cause des princes de la Maison Stuart, princes forcés à l’exil sur le continent après la Révolution survenue dans les Îles Britanniques en 1688-89. Il identifie notamment le chevalier au Soleil d’Or qui a donné au baron sa patente de légitimation, et qui, contrairement à la légende, ne fut ni Jacques III ni son fils Charles-Édouard. Au fil des pages sont aussi révélées les circonstances dans lesquelles la Bulle papale In Eminenti contre les francs-maçons a été promulguée en 1738. Après cette date, le grade de Rose-Croix a été conçu et le premier chapitre fondé à Paris sous ce nom a été dirigé par le duc d’Antin, en 1741
  • Hund en Lumière La Stricte Observance Templière décodée. Auteur : André Kervella ➩ Lire le résumé de l'éditeur

    Depuis 1751, le document considéré comme fondateur de la Stricte Observance, prestigieux système à la fois maçonnique et templier, est resté très énigmatique, car il est codé. Un mélange de lettres et de chiffres déroute quiconque essaie d’en connaître le contenu. Pour cette raison, les historiens ont beaucoup spéculé sur les motivations de son détenteur, le baron Carl von Hund.

    Pour la première fois, André Kervella en propose ici un déchiffrement systématique, grâce auquel il devient possible d’élucider le contexte dans lequel il a été émis et d’identifier les principaux personnages impliqués. Par défaut, ceux-ci ont longtemps été désignés sous le terme de Supérieurs Inconnus. Supérieurs ? Au sens de dignitaires exerçant des fonctions d’autorité, admettons-le. Inconnus ? Pas vraiment.

Rayonnage des ouvrages sur d'autres traditions

  • Les Illuminés de Bavière et la franc-maçonnerie allemande. Auteur : René Le Forestier
  • Templiers et Rose-Croix : les survivances initiatiques : documents pour servir à l'histoire de l'illuminisme. Auteur : Robert Ambelain ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    "Homme d'une quête spirituelle permanente, praticien expert en sciences occultes, Robert Ambelain (1907 ' 1997) fut sur tous les plans un guerrier. Personnage entier, mais complexe, en quête de la science, il avait tiré sa devise de cette méditation de Descartes : “ il faut remettre toute chose en doute une fois au moins dans sa vie ”. Templiers et rose-croix nous offre avant tout un témoignage sur le cheminement d'un homme libre, qui, à l'instar des initiés du siècle des Lumières, est entré à son tour dans l'histoire de l'occultisme et des sociétés initiatiques. C'est aussi un document pour servir à une réflexion qui dépasse le cadre strict de l'historiographie, sur la Stricte Observance templière et la Rose-Croix. Robert Ambelain pense, parle, écrit, vit en homme de désir, qui nous invite à une autre approche de l'histoire, d'une histoire occulte. En quelques pages liminaires, Serge Caillet rappelle le contexte et les circonstances de la 1ère édition de 1955, tout en marquant le progrès de la recherche."
  • L'épopée chevaleresque de l'ancien Iran aux Templiers. Auteur : Paul Arfeuilles ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    L’auteur ne s’est pas proposé d’écrire une histoire chronologique, comme il en existe tant, des Ordres de Chevalerie. Avant tout, il a voulu montrer les origines, les implications éthiques et religieuses, les significations philosophiques de l’institution Chevaleresque. Bien loin de ramener la Chevalerie à une Christianisation de la guerre, l’auteur nous montre que c’est seulement après et à travers les Croisades, que les féroces guerriers franco-latin deviennent des Chevaliers. Et cela grâce à la révélation de l’Orient Musulman, civilisation raffinée qui met brusquement le cavalier franc en face de ces responsabilités spirituelles. L’Islam transmet et renforce le thème de la Chevalerie né en Iran Zoroastrien, diffusé en Israël Essénien, réfracté par les civilisations Gothes converties à l’Arianisme, mais occulté en Occident par l’infernale compromission temporelle de la politique des papes. La Chevalerie apparait à la lumière de ces documents comme la présence terrestre et militante d’une religion de l’esprit, souveraine, au-delà des sectes et des rapacités des églises. Elle se fonde sur la philosophie dualiste et l’éthique de la lutte du Bien contre le Mal, sur le primat du combat spirituel et de la Générosité temporelle, sur la sauvegarde d’une justice qui échappe à toutes les juridictions. Elle a été et demeure une école de valeur, d’honneur et de liberté.
  • Accès de l'ésotérisme occidental. Auteur : Antoine Faivre ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Spécialiste bien connu de l'illuminisme et des origines de la franc-maçonnerie, l'auteur propose ici une vue transdisciplinaire des notions et mouvements ésotériques. Panorama des sources antiques et médiévales, symbolisme maçonnique, amour et hermétisme, symbolisme imaginaire chevaleresque au XVIIIe siècle, littérature des Rose-Croix, sont étudiés dans une perspective à la fois historique et herméneutique.
  • Histoires et portraits de Rose-Croix. Auteur : Paul Vulliaud ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Dans ce livre resté trop longtemps inédit, Vulliaud trace effectivement des histoires et des portraits très vivants de « Rose-Croix », d'une plume magistrale et souvent trempée dans le vitriol, car, selon sa propre expression - citée par J.-P. Laurant -, il n'hésite pas à « transpercer les personnes, pour atteindre les idées ». Sa galerie nous montre, au début du XIXème siècle, Willermoz nonagénaire, encore occupé à retisser ses trames et à en ourdir de nouvelles ; la loge androgyne du galant chevalier maçon de Mangourit, placée sous le haut patronage de l'Impératrice ; puis, au long de trois chapitres, l'inimitable Frère Charles Geille, « amateur de spéculations sublimes », avec ses éminentes relations (Thory, Bédarride, etc.). Ce personnage, à certains égards pathétique, est le prototype de l'occultiste naïf (ignorant, faut-il ajouter) et ambitieux à la fois, collectionneur de diplômes et de rites, aussi bien que de livres et de connaissances secrètes, toujours en quête de nouvelles lumières « sur les mystères », y compris jusqu'à celles octroyées par le fameux cartomancien Etteilla ou, à défaut, par la femme de celui-ci... Puis, dans la galerie de Vulliaud se succèdent des personnages de plus grande envergure et plus proches de nous : Saint-Yves d'Alveydre, Péladan (avec qui Vulliaud avait été lié pendant sa jeunesse) et Papus surtout, sur lequel les archives mises à sa disposition révèlent une quantité de renseignements qui ne sont pas seulement de savoureuses curiosités... Dans un des chapitres qui lui sont consacrés, il est question, par exemple, de l'affaire de l'Ordre du Temple Rénové de Guénon et de ses amis. Avant le chapitre des « Conclusions », nous retrouvons aussi l'étonnant personnage qu'était l'abbé Petit, l'« ornement » du fastueux salon-sanctuaire de Lady Caithness, duchesse de Pomar, la Sophia manquée de Sa Grâce Valentin II, alias Jules Doinel. François Secret a bien voulu écrire une précieuse Note bio-bibliographique sur Paul Vulliaud, qu'il a connu et fréquenté, et mettre à notre disposition une intéressante documentation photographique ; Jean-Pierre Laurant a rédigé un avant-propos qui situe l'auteur et ces textes dans l'histoire des idées, notamment celles des années trente. Un index et une iconographie inédite complètent ce volume.
  • Aux sources de la Rose-Croix : mystères d'une tradition ésotérique. Auteur : Claude Delbos ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Divers groupes à caractère ésotérique et initiatique, maçonniques ou non, se parent du titre de Rose-croix. Que recouvre ce titre ? Quelle est son origine ? Quel est le sens de la tradition qu’il prétend continuer ? L’énigme rose-croix vient de l’amalgame d’idées suggéré par l’association de la rose avec la croix. On peut y voir une image de l’amour chrétien. Ce n’est pas aussi simple, car la première confrérie de la Rose-croix fut tout de suite considérée comme hérétique. Sa doctrine en effet s’inspirait de l’alchimie et de l’hermétisme. Par ailleurs l’amour, magnifié dans la doctrine rose-croix, paraît s’inspirer de la conception quelque peu hérétique des Fidèles d’Amour, illustrée par Dante dans sa Divine Comédie. Dante qui à mots couverts réhabilite plus ou moins les Templiers et les Cathares et se situe dans le courant de pensée des troubadours qui au XIIIe siècle chantaient l’amour courtois, éclairé sous deux angles différents par le Roman de la rose et par Chrétien de Troyes. La solution de l’énigme est à chercher dans l’héritage d’une très ancienne tradition ésotérique.

Rayonnage des ouvrages sur la spiritualité

  • L'Évangile ésotérique de saint Jean. Auteur : Paul Le Cour ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Depuis le début du christianisme, l'Évangile de saint Jean est considéré comme un évangile «à part», vis-à-vis des «synoptiques» et des autres évangiles non «canoniques». Il est en fait l'Evangile des initiés et l'un des textes de base de notre civilisation judéo-chrétienne. Ce traité du grand mystère de la vie dévoile l'enseignement secret du Maître : Amour et Connaissance révèlent la véritable nature du Verbe-Logos, clé de la compréhension des grandes lois métaphysiques du monde. Pour cette nouvelle édition critique reprise en poche, Jacques d'Ares, successeur de Paul Le Cour à la tête de la revue Atlantis, a tenu compte des nombreuses découvertes et nouvelles traductions qui ont modifié l'optique des théologiens et des critiques, ainsi que des notes que Paul Le Cour avait accumulées avant sa mort. L'évangile ésotérique de saint Jean apparaît ainsi comme un ouvrage de référence pour mieux comprendre notre rapport avec la religion, redécouvrir le lien qui nous unit au cosmos et donner un sens à l'existence. Paul Le Cour, co-fondateur de la revue Atlantis consacrée à la tradition, a été l'un des acteurs majeurs de l'ésotérisme chrétien français et de l'hellénisme ésoté­rique dans la première moitié du XXe siècle. Il a publié L'ère au verseau reprise aux éditions Dervy, qui est l'un des textes précurseurs du mouvement New Age.
  • Propos sur ésotérisme et symbole. Auteur : René Adolphe Schwaller de Lubicz ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    L'Esotérisme ne peut être écrit ni dit ni, par conséquent, être trahi. Il faut être préparé pour le saisir, le voir, l'entendre - à votre choix. Cette préparation n'est pas un savoir, mais un pouvoir, et ne peut s'acquérir finalement que par l'effort de la personne elle-même, par un combat contre ses obstacles et une victoire sur la nature animale humaine. L'initié véritable peut guider un élève doué pour lui faire parcourir le chemin de la conscience plus rapidement, et l'élève, arrivé à des étapes d'illumination par sa propre lumière intérieure, lira directement l'ésotérisme de tel enseignement.
  • La symbolique de la mort : Ou herméneutique de la résurrection. Auteur : Jacques Trescases ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    De Babylone à Eleusis, de l'Egypte à la Chrétienté, la symbolique de la mort a engendré et fécondé les plus prestigieuses civilisations. Le message transmis par les diverses expressions de cette symbolique est remarquablement concordant et peut être explicité par l'analyse systématique d'un rituel préservé et encore bien vivant. La symbolique de la mort et de la résurrection, choquante pour l'intellect, mais réconfortante dans son intime compréhension, ne promet aucunement le prolongement indéfini de la vie de l'individu, ce qui n'aurait d'ailleurs que peu d'intérêt ; mais elle invite le fidèle ou l'adepte à s'éveiller immédiatement -ici et maintenant- à la vie véritable. Après L'Etoile flamboyante ou la recherche d'une parole perdue, Jacques Tréscases poursuit, fidèle à la tradition l'élucidation méthodique des rites et des mystères tels qu'ils ont été transmis depuis la Haute Antiquité et tels qu'ils sont encore pratiqués de nos jours au sein de la Franc-maçonnerie. La compréhension de la symbolique de la mort et de la résurrection permet à l'initié de se réaliser dans la voie qu'il a choisi et au non initié de devenir homme de vérité réintégré dans la chaîne de vie, porteur de lumière et facteur de paix, de joie et d'amour.
  • La Pierre des sages ou essai sur l'alchimie spirituelle. Auteur : Erik Sablé ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Erik Sablé à la suite de Jacob Boehme, de Tauler, et des premiers auteurs rosicruciens, utilise la symbolique alchimique non pour nous entrainer en littérature (Paulo Coelho) ou en psychologie des profondeurs (Carl Jung) mais pour « décrire la régénération spirituelle de l'être humain, sa lente transfiguration en lumière » : « vous êtes vous-même la pierre philosophale, votre propre coeur est la matière première qui doit être transmutée en or pur ». Son approche est celle de la tradition et plus particulièrement de la tradition chrétienne. Ses sages et ses saints souvent cités nous rappellent que l'Evangile est une invitation à cette grande « oeuvre » : « ce royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde semé dans un champs » ; il doit subir toutes les transformations nécessaires de mort et de résurrection, d'anéantissement et de surgissement pour que s'épanouisse l'information créatrice ou l'or caché dans les profondeur de sa semence.
  • Conversion et Repentir. Auteur : Witold Zaniewicki ➩ Lire le résumé de l'éditeur
    Au IVème siècle, des philosophes grecs devenus chrétiens, les Pères cappadociens, transmettent le message du Christ suivant leurs catégories de pensée. Parallèlement, des philosophes peu connus s'inscrivent dans cette période de recherche. Ainsi Évagre le Pontique est le brillant théoricien de l'intelligence mise au service de la prière. Plus tard Marc l'Ermite fait l'inventaire des passions qui seraient un état contre nature, les vertus étant alors un état naturel à l'homme. Witold Zaniewicki réfléchit par ailleurs sur le repentir et son insertion dans la théologie sacramentelle et témoigne de l'importance du psautier pour le priant. Une étude sur le dhikr musulman qui trouve ses racines dans l'hésychasme syriaque complète cet ouvrage.
  • La Tradition un art de l'éveil. Auteur : Witold Zaniewicki ➩ Lire le résumé de l'éditeur

    Avec ce livre, Witold Zaniewicki repose le cadre traditionnel et sacré que nous avons tendance à perdre de vue. Il nous rappelle aussi que la Tradition chrétienne n’a pas d’autre finalité que l’Eveil quand trop de prétendus chercheurs se perdent dans les illusions du pouvoir et du développement personnel.

    Il commence sa réflexion, dense, concise, précise, par la querelle des images, ses enjeux, ce qu’elle indique du travail à accomplir et des écueils à éviter. Il clarifie les distinctions, parfois vécues comme oppositions, entre la « déification de l’homme en Orient », « l’imitation du Christ en Occident » mais aussi entre l’arabesque et la géométrie face à l’icône.

    Il définit le tronc commun qui unit les chrétiens jusqu’au concile de Nicée en 787, tronc commun composé de trois éléments : le kérygme, les écrits néotestamentaires et le dogme compris comme « critère de la vérité de la contemplation ». Il insiste sur le fait que l’Église donne des clefs non des systèmes auxquels se soumettre. Il analyse avec finesse les mécanismes et les choix qui conduisirent la tradition chrétienne occidentale à se séparer de la tradition orientale autour de la question du Saint Esprit. Pour l’Occident « l’Esprit procède du Père et du Fils (Filioque) tandis que pour l’Orient, « l’Esprit est une hypostase, une personne à part entière » et « Il y a toujours dans la révélation trinitaire simultanéité et réciprocité. ». Cette opposition se cristallisera en une profonde rupture dogmatique aux conséquences considérables, spirituelles mais aussi politiques. D’autres éléments de séparation s’ajoutent à la question du Filioque comme celle de la Grâce ou du péché originel.

    Witold Zaniewicki développe par la suite les sept degrés de la spiritualité chrétienne orientale : la conversion ou illumination, la catharsis ou purification, le passage thérapeutique par le désert ou l’ascèse, la métanoïa ou repentir ou encore seconde naissance, l’apatheia ou passion impassible, passage de l’éros à agape, la métoché ou participation à la vie divine, la théosis ou déification ou encore grande résurrection par laquelle « l’Homme est devenu par grâce ce que Dieu est par nature ».

    « Ainsi, nous dit Witold Zaniewicki, la sainteté est la Vie dans sa plénitude. Et il y a de la sainteté en tout homme qui participe fortement à la vie. Non seulement dans le grand ascète, mais dans le créateur de beauté, dans le chercheur de vérité qui respecte le mystère des êtres et des choses, dans le parfait amour d’un homme et d’une femme, dans la mère qui sait consoler ses enfants et les mettre spirituellement au monde. »

    Dans le reste de l’ouvrage, Witold Zaniewicki s’intéresse à la sophiologie et à différents messianismes. Nous découvrons ainsi les fondements et l’usage de la tradition du scapulaire, ou les liens entre messianisme et christologie.

    Tous ces développements conduisent le lecteur à prendre conscience du sens et de la fonction des mystères, principalement de celui de l’eucharistie :

    « L’Occident ne fait que nier ou affirmer la modification miraculeuse d’éléments terrestres, sans du tout comprendre que l’élément essentiel de l’eucharistie est l’Église et que c’est seulement par elle que les sacrements sont opérés sans aucun rapport avec les lois de la matière terrestre.

    L’Occident a l’intuition de cette Ecclésiologie eucharistique qui mène au Tout Autre, mais comme le disait Vladimir Lossky, la notion d’Eglise au bout de 2000 ans de christianisme n’a pas commencé à être vraiment cernée ni définie. Puisse l’eucharistie permettre cette prise de conscience dans les temps à venir. »

    Si nous nous souvenons qu’il est une eucharistie permanente du Silence, l’Église apparaît d’une toute autre nature que celle dont ses fonctions rendent compte maladroitement. La synthèse proposée par Witold Zaniewicki permet de se doter de solides repères, non seulement historiques, mais en termes de valeurs opérantes.

Salle de lecture

Dans cette deuxième section de notre bibliothèque, vous trouverez des lectures, accessibles dans leur entièreté, d’ouvrages et de textes anciens et récents toujours au sujet de la maçonnerie, de ses origines et de la spiritualité du Rite Ecossais Rectifié et du Rite de Stricte Observance. Aussi nous vous donnons des essais spécifiques sur des sujets permettant de plus amples réflexions sur la spiritualité cultivée et partagée par les Sœurs et les Frères du Grand Prieuré Indépendant d’Occitanie.

Rayonnage des lectures en français

  • La Nouvelle Atlandide. Auteur : Francis Bacon ➩ Lire le Livre
  • Dictionnaire universel françois et latin : contenant la signification et la définition... des mots de l'une et de l'autre langue... la description de toutes les choses naturelles... l'explication de tout ce que renferment les sciences et les arts... ➩ Tome I : A-Colytea ➩ Tome II : Coma-Fyonie ➩ Tome III : G-Myurus ➩ Tome IV : N-Székéli ➩ Tome V : T-Zytomiérs
  • Almanach des cocus, ou Amusemens pour le beau sexe pour l'année M. DCC. XLII. Auquel on a joint un recueil de pièces sur les Francs-Maçons. Ouvrage instructif, épigrammique, & énigmatique, dédié à la jeunesse amoureuse. Auteur : un philosophe inconnu ➩ Lire le Livre
  • Le Sceau rompu ou la loge, ouverte aux Profânes Par un franc-Maçon ➩ Lire le Livre
  • Les Francs-Maçons écrasés : Suite du livre intitulé : L'ordre des Francs-Maçons Trahi. Auteur : Abbé Larudan ➩ Lire le Livre
  • Nouveau catéchisme des francs-maçons , contenant tous les mystères de la maçonnerie... précédés de l'Histoire d'Adoniram... 3e édition, revue, corrigée et augmentée des Observations de l'auteur sur l'"Histoire des francs-maçons", d'un extrait critique de l'"Anti-maçon", de deux lettres et d'une consultation sur le même sujet. Auteur : Louis Travenol ➩ Lire le Livre
  • Le maçon démasqué, ou Le vrai secret des francs maçons, mis au jour dans toutes ses parties avec sincérité et sans déguisement. Auteur : Thomas Wilson ➩ Lire le Livre
  • Les plus secrets mysteres des hauts grades de la Maçonnerie dévoilés, ou le vrai Rose-Croix, traduit de l'anglois ; suivi du Noachite, traduit de l'allemand. Auteur : Carl Fried Koeppen ➩ Lire le Livre
  • Du commerce de l'âme et du corps. Auteur : Emmanuel Swédenborg ➩ Lire le Livre
  • Essai sur les accusations intentées aux Templiers et sur le secret de cet ordre, avec une Dissertation sur l'origine de la franc-maçonnerie. Auteur : Friedrich Nicolai ➩ Lire le Livre
  • Essai sur la franc-maçonnerie, ou du but essentiel et fondamental de la f∴ m∴. de la possibilité & de la nécessité de la réunion des différens systèmes ou branches de la m∴ ; du régime convenable à ces systèmes réunis, & des loix maç∴ Auteur : Jean-Pierre-Louis Beyerlé ➩ Lire le Livre
  • Recueil Précieux de la Maçonnerie Adonhiramite. Contenant Les Catéchismes Des Quatre Premiers Grades, Auteur : Louis Guillemain, de Saint-Victor ➩ Lire le volume 1 ➩ Lire le volume 2
  • Les Jésuites chassés de la Maçonnerie et leur poignard brisé par les maçons. Auteur : Nicolas de Bonneville ➩ Lire le Livre
  • La Maçonnerie écossaise comparée avec les trois professions et le secret des Templiers du 14°siècle. Auteur : Nicolas de Bonneville ➩ Lire le Livre
  • De l'origine de la Franc-maçonnerie. Auteur : Thomas Paine ➩ Lire le Livre
  • Cours philosophique et interprétatif des initiations anciennes et modernes. Auteur : Jean-Marie Ragon ➩ Lire le Livre
  • La Franc-maçonnerie en France, depuis 1725 : exposé historique et doctrinal : discours prononcé le 16 juillet 1889 en séance du congrès maçonnique international. Auteur : Louis Amiable et J.-C. Colfavru ➩ Lire le Livre
  • Traité de la réintégration des êtres dans leurs premières propriétés, vertus et puissance spirituelles et divines. Auteur : Martinès de Pasqually ➩ Lire le Livre
  • La franc-maçonnerie en France : des origines à 1815. Auteur : Gustave Bord ➩ Lire le Livre
  • Un mystique lyonnais et les secrets de la Franc-maçonnerie. Jean-Baptiste Willermoz 1730 - 1824. Auteur : Alice Joly ➩ Lire le Livre
  • Lilith une androgynie oubliée. Auteur : Vanessa Rousseau ➩ Lire l'essai
  • D’Abel et Caïn à Toubal-Caïn, un mythe fondateur. Auteur : Jean-François Le Mat ➩ Lire l'essai
  • Les deux colonnes de la Franc-Maçonnerie : la pierre et le sable. Auteur : Philippe Langlet ➩ Lire la thèse
  • Le Poignard et le Coeur. Auteur : Philippe Langlet ➩ Lire le Livre
  • Pratique rituelle et forme de l’espace : le temple maçonnique : forme, type et signification. Auteur : François Gruson ➩ Lire la thèse

Rayonnage des lectures en allemand

  • Der Rosenkreuzer in Seiner Blösse: Zum Nutzen der Staaten Hingestellt Durch Zweifel Wider die Wahre Weisheit der So Genannten Ächten Freymäurer oder Goldnen Rosenkreutzer des Alten Systems. Auteur : Hans Karl von Ecker und Eckhoffen ➩ Lire le livre
  • Saint Nicaise oder eine Sammlung merkwürdiger maurerischer Briefe, für Freymäurer und die es nicht sind. Aus dem Französischen übersetzt. ➩ Lire le livre
  • Anti Saint Nicaise ein Turnier im XVIII. Jahrhundert gehalten von zwei T. H. ; Archimmedides oder des Anti Saint-Nicaise zweyter Theil ; Scala algebraica oeconomica eder des Anti-Saint-Nicaise dritter und letzter Theil. Auteur : Johann August von Starck ➩ Lire le livre
  • Materialien Zu Zinnendorfs Maurerischen Laufbahn Und Dessen System, Als Beilage Der Geschichte Der Freymaurerey Seit 1717. Auteur : Friedrich Ludwig Schröder ➩ Lire le livre

Salle des Archives

Dans cette troisième section de notre bibliothèque, vous trouverez des documents et des références d’archives pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin dans leurs recherches et surtout peut-être pour celles et ceux qui souhaitent revenir aux sources. Toute transcription d’un document d’archives, le modifie certes dans sa forme mais aussi trop souvent dans le fond. Aussi, il est parfois important de revenir au document d’origine pour gommer toutes les interprétations et les malfaçons des copistes.

  • Bibliothèque Municipale de Lyon Inventaire sommaire des archives Willermoz et des archives Papus
    ➩ Lire la notice de la BNL

    Le fonds Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824), personnage essentiel de la franc-maçonnerie lyonnaise, a été constitué à la Bibliothèque municipale de Lyon en plusieurs étapes. Quelques documents figuraient dans la bibliothèque lyonnaise de Coste, achetée par la Ville de Lyon en 1855. Ce sont surtout deux achats faits en 1934, puis en 1956 qui ont permis le retour à Lyon d’une partie importante des archives constituées par Jean-Baptiste Willermoz (correspondance, rituels…).

    Ce fonds constitué de manuscrits est consultable sur place à la Bibliothèque de la Part-Dieu dans la salle du Fonds ancien, au 5e étage, dans les conditions générales de consultation des documents patrimoniaux. L’inscription se fait sur place sur présentation d’une pièce d’identité. Le chercheur demande alors la communication de tel ou tel document du fonds. Une partie du fonds ayant été reproduite notamment sous forme de microfilm, c’est d’abord sous cette forme que les documents peuvent être consultés.

    ➩ Lire le catalogue

Les recherches d’archives, à l’image de la maçonnerie d’ailleurs, sont une école de patience et de rigueur. Nous vous présentons des documents d’un intérêt certain. Tels des copistes, nous nous efforçons de les sortir de l’oubli. Mais comment faire vivre un document sans en altérer l’esprit et l’écriture première. Il y a des sentiments qui sont difficiles à partager. Comme le secret maçonnique qui est incompréhensible pour qui n’est pas maçon, le silence contenu d’une salle de lecture aux Archives, le respect des documents anciens, la joie de trouver enfin ce que l’on cherche, celle de découvrir des « grimoires » oubliés comme ces manuscrits, les questions qu’ils posent, les portes qu’ils ouvrent sur d’autres recherches encore et encore, sont autant de secrets que seuls ceux qui font l’effort du partage peuvent comprendre.

Retour en haut de la page